Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 0809

  • JPEG - 31 ko

Ensemble Amarillis - Vent de folies

Musique

« Plus l’amour est parfait, plus son égarement est délicieux. » Platon

AMARILLIS EST SOUTENU PAR LE MINISTERE DE LA CULTURE – DRAC DES PAYS DE LA LOIRE ET LA REGION PAYS DE LA LOIRE.

tarif A








(commande valide à partir du 16 septembre 2008).


Héloïse Gaillard directrice artistique / Violaine Cochard chef de chant

Héloïse Gaillard flûtes et hautbois ;
Violaine Cochard clavecin ;
Emmanuel Jacques violoncelle ;
Chantal Santon Jeffery soprano.

Première partie
Femmes Fatales
Variations sur le Lamento
P.Pandolfi La Biancuccia Flûte soprano et basse continue
C. Monteverdi lamento d’Arianna Soprano et basse continue
J. Clarke Plainte Flûte et basse continue
H. Purcell The plaint soprano, flûte et basse continue
Portrait de femme
A . Corelli Follia Flûte et basse continue
G. F. Haendel la Lucrezia Soprano et basse continue

Deuxième partie
Folie d’amour
Sources de plaisirs
H. Purcell Fairest Isle Soprano, hautbois et basse continue
Anonyme Woodycock Violoncelle et basse continue
H. Purcell Sweeter than roses Soprano et basse continue
John Playford Faronell’s Division on a ground (1684) Flûte et basse continue
L’amour fou
M.P. Montéclair Cantate Pan et Syrinx Soprano, flûte ou hautbois et basse continue

Le programme abordé par l’ensemble baroque Amarillis au travers d’œuvres vocales et musicales est construit en deux grandes parties. La première s’attache à faire entendre des plaintes désespérées, avec des variations sur le lamento, cette forme apparue au début du Baroque qui permet de traduire les tourments, l’émoi, l’agitation de l’âme ; et avec des portraits d’héroïnes comme Médée ou Lucrèce, au travers par exemple de la célèbre cantate d’Haendel La Lucrezia. La seconde, plus joyeuse, explore les sources de plaisir et l’amour fou, avec des œuvres de Purcell (Fairest Isle et Pursuing Beauty) ou de Montéclair avec sa cantate Pan et Syrinx.
Depuis ses débuts à l’Opéra de Lyon, la soprano Gaële Le Roi mène une carrière internationale et excelle dans le répertoire baroque. Installé en région Pays de la Loire, l’ensemble Amarillis compte aujourd’hui parmi les formations baroques les plus originales en europe. Une soirée de haute tenue musicale.


Une répétition publique est proposée en séance scolaire


Visitez le site d’Amarillis


Vent de Folies

Première partie
Femmes Fatales
« C’est au milieu des larmes que je te fais ces prières ; et mes larmes, tu peux te les représenter » Ovide

Nous retrouvons dans cette cantate Lucrèce dont vient d’abuser Sextus, fils du dernier roi de Rome Tarquin le superbe. Elle appelle à la vengeance et se suicide ensuite. Dans cette magnifique cantate, la Lucrezia est mise en scène toute seule et nous traversons avec elle les étapes ultimes de sa vie : colère devant son honneur bafoué, désespoir puis la décision de se tuer sans trembler pour laver la souillure de son viol, purifiant ainsi dans le sang son honneur outragé.

Deuxième partie
Folie d’amour
« Plus l’amour est parfait, plus son égarement est grand et délicieux » Platon.
Pan tombe éperdument amoureux de Syrinx qui se transforme en roseau pour lui échapper.


Amarillis

Amarillis est un ensemble à géométrie variable qui compte aujourd’hui parmi les formations baroques les plus originales en Europe. L’ensemble s’est très vite distingué par sa recherche sonore, sa haute technique instrumentale et l’accueil enthousiaste du public. L’ensemble reçoit tout d’abord les conseils de Pierre Hantaï, Christophe Rousset ou encore Christophe Coin avant de remporter, en 1995, le Premier Prix du concours de musique ancienne de York, puis le Premier Prix du concours Musique d’ Ensemble organisé par la FNAPEC en avril 1997 et enfin, en septembre 1997, le Premier Prix et le Prix du public au concours Sinfonia présidé par Gustav Leonhardt. En 1999, Amarillis a été distingué par les révélations classiques de l’Adami. Amarillis collabore très régulièrement avec les meilleurs chanteurs de la jeune génération : Patricia Petibon, Sandrine Piau, Stéphanie d’Oustrac, Gaële Le Roi, Raffaella Milanesi, Valérie Gabail, Robert Getchell, Arnaud Marzorati… et au gré de la programmation, réunit dans un même esprit de musique de chambre des musiciens au talent confirmé.
L’ensemble a reçu les plus vifs éloges de la presse nationale et internationale pour l’ensemble de sa discographie paru sous le label Ambroisie : Furioso ma non troppo, Amour et mascarade, Jeux de dames à la cour, J.S.Bach : Aria, G.F. Handel : Recorder and oboe sonatas, A. Vivaldi : concerti per flauto e per violoncello, G.F. Haendel : Sacré/ Profane avec la participation du contre ténor Robert Expert réalisé en coproduction avec le festival de la Chaise Dieu et M.A. Charpentier / Molière : Hommage pastoral au Roi Soleil et autres grivoiseries incluant l’enregistrement en première mondiale d’une pastorale et de plusieurs airs, duos et trios inédits. Le neuvième enregistrement d’Amarillis, Telemann voyageur virtuose, est paru en mars 2007 sous le label Ambroisie-Naïve.
De renommée internationale, Amarillis se produit régulièrement en France (Festival de Pontoise et de Sablé sur Sarthe, Automne Musical du Centre de Musique baroque de Versailles, Théâtre Grévin, Opéra de Montpellier, Festival de Beaune, ouverture du Festival de la Chaise-Dieu -Août 2004-, Folles Journées de Nantes, Festival du Printemps des Arts, Flâneries Musicales de Reims, Théâtre du Palais Royal…), en Suisse (Festival de Montreux…), en Angleterre (Early Music Week-end de Londres, Royal Academy of Music, RTZ season…), en Hollande (Utrecht, Amsterdam…), en Belgique (Musée instrumental de Bruxelles et Festival des Sablons à Bruxelles…), en Espagne (San Sebastian, Festival de la Caixa à Barcelone…), en Amérique latine, au Canada et au Sénégal (tournées soutenues par l’AFAA et le ministère des Affaires Étrangères). L’ensemble est très régulièrement invité à participer à des émissions de France Musiques et Radio classique. La BBC et Mezzo ont également enregistré plusieurs de ses concerts. Le 10ème disque d’Amarillis Médée furieuse avec Stéphanie d’Oustrac est sorti en mars 2008 en coproduction avec la Cité de la musique de Paris. Le programme est donné dans plusieurs endroits notamment à l’Opéra de Nantes et à la Cité de la Musique à Paris, projet soutenu par la DRAC et la Région Pays de la Loire. En 2009, Amarillis retrouvera la soprano Patricia Petibon pour trois concerts à l’opéra de Rennes et au théâtre des Champs Elysées à Paris dans le programme intitulé L’ivresse des derniers feux ou la fureur de vivre. L’ensemble se produira en Région Pays de la Loire à l’Espace Faïence de Malicorne, à l’abbaye de Fontevraud, à la collégiale Saint Martin et au Musée des Beaux Arts d’Angers ainsi que dans plusieurs festivals en France (Oratoire du Louvre, musée des Beaux-Arts de Chartres, Festival de Lessay, Sinfonia en Périgord, les Jeudis musicaux des Églises romanes, Festival des Abbayes, Festival du Périgord noir). Une tournée avec le programme Médée furieuse et Stéphanie d’Oustrac est prévu en Allemagne à l’automne 2009.

Chantal Santon Jeffery
Soprano Diplômée de Sciences-Politiques, Chantal Santon Jeffery étudie le chant au Conservatoire Supérieur de Paris ainsi qu’auprès de Margreet Honig et Florence Guignolet. Elle débute à la scène en 1999 dans der Freischütz de Weber dirigé par Myung- Whun Chung au Théâtre des Champs-Elysées et chante depuis sous la direction de chefs tels Jonathan Darlington, Jean- Christophe Spinosi, Jean-Claude Malgoire, Hervé Niquet, Martin Gester, Olivier Dejours ou Pierre Roullier dans des ouvrages de Charpentier, Lully, Handel, Rossini, Janacek, Offenbach, Chostakovitch… ainsi que dans de nombreuses créations. Saluée par la critique pour son interprétation de Sandrina dans la Finta Giardiniera de Mozart dirigé par David Stern en 2005, elle a depuis interprété quelques-uns des grands rôles mozartiens (Suzanne, la Comtesse, Donna Anna, Elvira, Fiordiligi). En concert elle aborde un très vaste répertoire allant de Boesset à Szymanovski en passant par Vivaldi, Mozart, Verdi et la création contemporaine. Elle s’est produite et a enregistré avec de nombreux ensembles, dont Il Seminario Musicale de Gérard Lesne, Les Arts Florissants, le Concert Spirituel, Les Jeunes Solistes, 2e2m. Parmi ses récentes prestations, on peut citer der Tag des Gerichts de Telemann sous la direction de David Stern au Théâtre des Champs-Elysées, le Requiem de Brahms et la Messe Nelson de Haydn à Paris, des cantates profanes de Bach avec la Chapelle Rhénane de Benoît Haller à la Cité de la Musique, le Stabat Mater de Boccherini avec l’ensemble Galuppi. Ses engagements futurs incluent notamment les rôles de Donna Anna à l’opéra de Limoges où elle vient de chanter le Requiem et l’Exultate Jubilate de Mozart ; King Arthur de Purcell au Festival de Radio-France et à l’opéra de Montpellier (dir : Hervé Niquet) ; sous la direction de David Stern, elle incarnera Elvira dans Don Giovanni mis en scène par Yoshi Oïda (tournée en 2009), La Comtesse des Noces, Eleonora dans Prima la musica poi le parole de Salieri et le rôle titre de Didon et Enée. Elle se produira en récital de lied et mélodie dans de nombreux festivals dont celui de Royaumont. Parmi ses derniers enregistrements on peut citer la Dafne de Da Gagliano avec Jay Bernfeld (rôle titre), un récital d’airs de cour au côté de Gérard Lesne ainsi qu’une œuvre inédite de J. M. Kraus, Amphitryon, sous la direction de Werner Ehrhardt.



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766