Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 0809

  • JPEG - 19.4 ko
  • JPEG - 21.4 ko
    SousLesVisages-Alain Monot
  • JPEG - 15.6 ko
    SousLesVisages-Alain Monot2
  • JPEG - 20.4 ko
    SousLesVisages-Alain Monot3

Sous les visages - Julie Bérès, compagnie Les Cambrioleurs

Théâtre


CREATION 1ER OCTOBRE 2008 AU QUARTZ, SCENE NATIONALE DE BREST
PRODUCTION COMPAGNIE LES CAMBRIOLEURS ;
COPRODUCTION LE QUARTZ – SCENE NATIONALE
DE BREST, LE CARREAU SCENE NATIONALE DE FORBACH ET DE L’EST MOSELLAN,
L’ESPACE DES ARTS – SCENE NATIONALE DE CHALON-SUR-SAONE, LE THEATRE ROMAIN ROLLAND DE VILLEJUIF, L’ARC-EN-CIEL – THEATRE DE RUNGIS, SCENE NATIONALE 61 – ALENÇON-FLERSMORTAGNE,
L’ONDE – VELIZY, TNBA – THEATRE NATIONAL DE BORDEAUX EN AQUITAINE – LA COMEDIE DE REIMS.
AIDE A LA CREATION CENTRE NATIONAL DU THEATRE, CONSEIL GENERAL DU FINISTERE, CONSEIL GENERAL DU VAL-DE-MARNE
AVEC L’AIDE A LA MAQUETTE DU DICREAM
RESIDENCE D’ECRITURE ET DE CREATION CHARTREUSE DE VILLENEUVE LEZ AVIGNON, LA FERME DU BUISSON – SCENE NATIONALE DE MARNE-LA-VALLEE, LA METIVE EN CREUSE LIMOUSIN

AVEC LE SOUTIEN DE L’ARCAL eET DE l’ARCADI (ACTION REGIONALE POUR LA CREATION ET LA DIFFUSION ARTISTIQUE).
LES CAMBRIOLEURS EST UNE COMPAGNIE CONVENTIONNEE PAR LE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, DRAC BRETAGNE.

Durée 1h15, tarif A
à noter : "Travaille !", un apéro-spectateur avec Guy Blanchard, vous est proposé avant ce spectacle








(commande valide à partir du 16 septembre 2008).


Mise en scène Julie Bérès ;
Scénario, dramaturgie, textes Julie Bérès, Elsa Dourdet, Nicolas Richard, David Wahl ;
Créé et interprété par / Comédiens Olivier Coyette, Gilles Ostrowsky, Julie Pilod, Delphine Simon, Guillaume Rannou /
Circassiens Virginie Frémaux, Boris Gibé ;
Les chants I’m not there et Easy Prey sont interprétés par Delphine Simon et Julie Pilod.
Scénographie Goury ;
Création sonore David Segalen ;
Composition musicale Frédéric Gastard ;
Création lumières Jean-Marc Segalen ;
Création vidéo Christian Archambeau ;
Costumes Aurore Thibout ;
Perruques Catherine St Sever ;
Regards sur le corps Lucas Manganelli ;
Plasticienne Juliette Barbier ;
Construction du décor Stéphane Lemarié et l’équipe du Quartz ;
Direction Technique : Nicolas Minssen
Régie Générale : Didier Le Barrazer
Régie Son : Roland Auffret
Régie Lumières : Jean Marc Ségalen
Régie Vidéo : Loic Lecadre
Régie Plateau : Stéphane Lemarié
Production, diffusion Aude Clément.
Presse : Dorothée Duplan

Remerciements à Julien Fisera

"Un travail d’équipe, un travail d’auteurs, un drôle de manège…Aujourd’hui Sous les visages me dévisage étrangement.
Une femme, suite à un accident de parcours – un licenciement – se retrouve entraînée dans la spirale de la précarité. Les petits boulots se succèdent. Avec le temps, elle perd tout espoir de retrouver une situation stable. Pour fuir sa réalité, elle se laisse absorber par un monde virtuel, un imaginaire formaté : elle devient par la force des choses spectatrice du petit écran. Un monde factice, « merveilleux », où l’on a droit à la parole, où l’on est beau, où l’on est puissant.
Dans quelle mesure les médias et leurs modèles s’opposent à la vie de ceux qui les regardent ?
N’y a-t-il pas une certaine cruauté à cette cohabitation ? A cette illusion d’un écran qui réussirait à lier entre elles d’innombrables solitudes ?
Telle une nouvelle Alice, cette femme passe de l’autre côté du miroir. Au-delà du réel, dans l’excès, l’invraisemblable, l’onirisme dans une sorte de distorsion où le fantasme surprend sa propre fantaisie."
(Julie Bérès)


"sous les visages" a reçu un accueil élogieux de télérama en octobre 2008

PDF - 176.8 ko

Depuis Poudre, son premier spectacle, en 2001, Julie Bérès, toujours entourée de complices auteurs, comédiens et plasticiens, développe un univers de scène bien à elle. qu’elle traite, avec son équipe, de la maladie ou de la vieillesse, autant de matières en prise avec notre époque, elle crée des poèmes scéniques, volontiers burlesques, qui font la part belle à l’onirisme. Car, dit-elle, « dans nos sociétés de contrôle, l’activité léthargique qu’est le rêve demeure un espace de liberté qui garde une fonction subversive »… Et nous de la suivre avec délices dans ses associations d’images et d’idées, dans ses glissements libres ; délire pour les sens, plein de sens finalement.
Avec Sous les visages, sa nouvelle création, il sera plus que jamais question de nous, de notre monde contemporain : la « valeur travail », le culte de la performance, "face à la précarité grandissante qui est le lot commun (« La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? » a déclaré Laurence Parisot, présidente du MEDEF) et à cette famille de substitution que proposent les médias pour briser nos solitudes (mais quelle communauté sommes-nous ici invités à rejoindre ?).
Ici, pas de volonté de se poser en donneurs de leçons mais un désir impertinent d’aller gratter sous nos affairements quotidiens et de laisser surgir, avec un clin d’œil aux Surréalistes, ce qu’ils recèlent d’inattendu.



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766