Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 0910

  • JPEG - 19.6 ko
  • JPEG - 14.4 ko
  • JPEG - 16.2 ko
  • JPEG - 28 ko

Niccolo Paganini, Sergueï Rachmaninov, Giuseppe Verdi & Gioacchino Rossini - Orchestre national des Pays de la Loire

Musique


Le financement de l’Orchestre national des Pays de la Loire est assuré par le conseil régional des Pays de la Loire ; le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Pays de la Loire) ; la municipalité de Nantes ; la municipalité d’Angers ; le conseil général de Loire-Atlantique ; le conseil général de Maine-et-Loire ; le conseil général de la Mayenne ; le conseil général de la Sarthe ; le conseil général de la Vendée.

Durée 1h, tarif A






(commande valide à partir du 16 septembre 2008).



Niccolo Paganini (1782-1842) Mouvement perpétuel ; Sergueï Rachmaninov (1873-1943) Rhapsodie sur un thème de Paganini opus 43 ; Giuseppe Verdi (1813-1901) ouverture des Vêpres siciliennes, ouverture de La Forza del destino , ouverture de la Marche triomphale d’Aïda ; Gioacchino Rossini (1792-1868) Le Barbier de Séville, ouverture en mi majeur, Guillaume Tell, ouverture en mi mineur ; Direction Isaac Karabtchevsky ; Piano Roger Muraro ; Avec les musiciens de l’ONPL.


Roger Muraro
Grand Prix des Concours Internationaux Tchaïkovski (Moscou) et Franz Liszt (Parme, Italie), il est considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands interprètes de l’œuvre d’Olivier Messiaen. Il aborde avec une émouvante sincérité les auteurs dont l’œuvre réserve une grande part à l’imaginaire, au monde de l’enfance, de l’onirisme… Schumann, Mozart… et Ravel dont l’intégrale pour piano solo et piano et orchestre suscite le grand intérêt de nombreuses sociétés de concerts internationales. Ce musicien collabore avec de prestigieux orchestres comme les Philharmoniques de Berlin et de Vienne, Gewandhaus de Leipzig… Ses concerts sont salués par la critique, écoutant en lui un artiste pur, un coloriste émouvant d’une virtuosité impressionnante. Février 2001 : Roger Muraro reçoit la Victoire de la Musique (catégorie soliste instrumental). Avec ONPL, il a interprété le Concerto en sol de Ravel sous la direction d’Hubert Soudant (Pays de la Loire et tournée en Hongrie - mai 2001), Oiseaux exotiques sous la direction de Daniel Kawka (septembre 2008) et, dans le cadre de la saison de l’ONPL, il a donné un récital De Mozart à Messiaen en 2008.

Isaac Karabtchevsky, direction
Depuis 2004, Isaac Karabtchevsky est, en France, directeur musical de l’orchestre national des Pays de la Loire et, au Brésil, directeur artistique de l’orchestre Petrobras Sinfonica de Rio de Janeiro et de l’orchestre symphonique de Porto Alegre. Né au Brésil, de parents russes, Isaac Karabtchevsky a animé de 1969 à 96 la vie musicale brésilienne en dirigeant l’orchestre symphonique du Brésil. Sa carrière internationale l’a amené à diriger des concerts et opéras dans de prestigieux théâtres et orchestres. Depuis 2000, Isaac Karabtchevsky dirige chaque année en Italie des Master classes pour de jeunes chefs d’orchestre venus du monde entier.

L’Orchestre National des Pays de la Loire
En 1971, l’orchestre philharmonique des Pays de la Loire donne ses premiers concerts à Nantes et Angers sous la direction de Pierre Dervaux. Créé à l’initiative de Marcel Landowski, directeur de la Musique au Ministère de la Culture, il est constitué de la réunion de l’Orchestre de l’Opéra de Nantes et de l’Orchestre de la Société des Concerts Populaires d’Angers. Ainsi présente-t-il, depuis l’origine, la particularité d’avoir son siège dans deux villes et une centaine de musiciens, répartis par moitié entre Angers et Nantes. Pierre Dervaux lui imprima d’emblée une « couleur française » marquée par les enregistrements de d’Indy, Rabaud et Pierné. Avec Marc Soustrot, de 1976 à 94, l’Orchestre fait de nombreuses tournées (USA, Pologne, Roumanie, Italie etc.). Le néerlandais Hubert Soudant, directeur musical de 94 à 2004, lui donne de nouvelles bases, privilégiant le répertoire viennois (Mozart, Haydn, Beethoven). L’orchestre devient « national » en 96.
Isaac Karabtchevsky en est le quatrième directeur musical. Dès son arrivée, en 2004, il crée, à côté de l’orchestre, un chœur amateur, afin d’élargir le répertoire aux grandes œuvres vocales et oratorios et de nouer un lien plus fort entre l’orchestre et le public. Il privilégie le répertoire de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle (Tchaïkovski, Mahler, Stravinski, Bartok). En 2008, l’orchestre a effectué une tournée en Chine et au Japon. Aujourd’hui, avec plus de 10 000 abonnés, 200 concerts, près de 200 000 spectateurs par an, l’ONPL est un des orchestres connaissant la plus forte audience en Europe. Il bénéficie de soutien financier du Conseil Régional des Pays de la Loire, du Ministère de la Culture, des Villes de Nantes et d’Angers et des cinq départements de la Région.

« Je composais de la musique difficile, faisant des études continuelles dans les difficultés de mon invention desquelles je me rendis maître ».
De 1832 à 34, Paganini parcourt l’Europe. Partout où il se produit, il catalyse, exalte, exaspère le romantisme de chaque pays. Les conséquences sont multiples, comme le choc produit sur les compositeurs : Brahms dans ses variations sur un thème de Paganini, le Tzigane de Ravel, Rachmaninov et sa Rhapsodie sur un thème de Paganini… Paganini incarne le mythe même de la virtuosité, force solitaire et étincelante.

« Masque de cire, cœur vibrant » ainsi le définit Michel Hofmann : Rachmaninov laisse le souvenir d’un homme fermé, acharné, sévère jusqu’à la sécheresse alors que sa musique est gonflée d’un lyrisme débordant. Rachmaninov est mal connu. Russe authentique, il n’a pas oublié, tout au long de sa vie houleuse, « les images des espaces illimités de son pays natal, les étendues majestueuses des paysages russes, le murmure des voix et le silence des bois et des chants » (Assafiev). Véritable concerto pour piano, la Rhapsodie sur un thème de Paganini a été composée en Suisse en 1934. La Rhapsodie est en fait son 5è Concerto pour piano et orchestre. Le thème est celui du 24è et dernier Caprice de Paganini. Le thème est suivi de 24 variations groupées en 3 séries suivant le tempo : vif (n°1 à 10), lent (11 à 18), vif (19 à 24). Ainsi se trouvent composés les 3 mouvements du concerto. L’idée originale de Rachmaninov est d’avoir utilisé comme deuxième thème le médiéval Dies Irae qui paraît déjà dans L’Ïle des morts (1909). La Rhapsodie sur un thème de Paganini est d’une force, d’une densité et d’une originalité rarement atteintes.

Verdi est né en 1813. Ce grand musiscien est aussi Homme politique de premier plan, il contribue à l’installation de Victor-Emmanuel sur le trône d’Italie. Fier rebelle à l’occupant, il a joué un rôle important dans le Risorgiamento (Renaissance) de la nation italienne. Certains de ses ouvrages eurent et ont encore une notoriété prestigieuse : Rigoletto (1851), la Traviata (1853), Le Trouvère (1853), Les Vêpres siciliennes (1855), Don Carlos (1867), Aïda (1871), Otello (1887), Falstaff (1893)…
Ouverture des Vêpres Siciliennes (1855, 1863) A Palerme, en 1282, les cloches d’une église sonnent les vêpres. C’est le signal d’une insurrection menée par Jean de Procida qui profitait du mécontentement populaire contre la tyrannie de Monfort, vice-roi de Sicile, sous la royauté de la Maison d’Anjou. 8000 soldats angevins furent tués. Voilà les faits historiques. Verdi a été étonné que des français lui demande d’écrire sur un sujet les montrant débauchés et tyranniques. C’est en effet pour l’Exposition Universelle de 1855 que l’opéra Les Vêpres siciliennes a été commandé.
Ouverture de la Force du Destin (1862) Elu député, Verdi songe à laisser la plume définitivement. Il a fallu l’insistance de Sabourov, commanditaire impérial russe, pour le faire céder… et aussi les coûteuses réparations de sa maison de Sant’Agata. Le 10 septembre 1862, La Force du destin est créée à Saint- Pétersbourg. Il remanie l’ouvrage et cette version est créée à Milan en 1869.
Marche triomphale d’Aïda (1871). En 1868, Verdi reçoit du vice-roi d’Egypte, le Khédive Ismaïl, la commande d’un spectaculaire opéra pour l’ouverture du canal de Suez et l’inauguration de l’Opéra du Caire. Le plan scénique de l’action d’Aïda est soumis à Verdi par l’égyptologue français Mariette. Aïda reste le triomphe de l’opéra italien. A la fin de l’Acte II, le chœur triomphal “Al Egitto…” est retentissant. Il est précédé de la célébrissime Marche triomphale.

« Depuis la mort de Napoléon, il s’est trouvé un autre homme dont on parle tous les jours à Moscou comme à Naples, à Londres comme à Vienne, à Paris comme à Calcutta. La gloire de cet homme ne connaît d’autres bornes que celles de la civilisation : c’est Rossini. », écrit Stendhal en 1823 : le compositeur a alors à son catalogue une trentaine de partitions dont certaines (Le Turc en Italie, La Pie voleuse et surtout Le Barbier de Séville) ont solidement établi sa réputation. La rapidité avec laquelle il doit écrire Le Barbier de Séville (1816), l’oblige à un certain nombre d’emprunts à ses partitions antérieures. L’ouverture avait été primitivement conçue pour un opéra historique « Aurélien à Palmyre », reprise dans « Elizabeth Reine d’Angleterre ». Comme elle avait eu du succès, le joyeux musicien n’hésite pas à la placer en tête du Barbier.

Composé sur la version française du célèbre drame de Schiller, Guillaume Tell, dernier opéra de Rossini, est créé à Paris en 1829. On y trouve quelques-unes des plus belles pages de Rossini : l’ouverture est un chef-d’œuvre de conception et d’orchestration ; elle comprend quatre parties : une introduction lente dont le violoncelle solo énonce le thème ; un épisode avant-coureur du quatrième acte ; un autre, pastoral, introduisant le Ranz des vaches (cor anglais et flûte) et une brillante conclusion galopante.


À VOIR, À LIRE

Le site de L’ONPL

Le site de Roger Muraro

Des vidéos de Roger Muraro



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766