Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 0910

    QUEL AVENIR POUR L’ART ET LA CULTURE DANS NOTRE PAYS ?

    une déclaration du Syndeac.

    QUEL AVENIR POUR L’ART ET LA CULTURE DANS NOTRE PAYS ?
    Ce tract du syndeac est disponible au téléchargement ici :

    PDF - 85 ko

    Alors que les organisateurs de ce colloque prétendent célébrer le cinquantenaire du ministère de la Culture, le SYNDEAC tient à souligner que la politique initiée par ce gouvernement porte atteinte à l’Art et à la Culture.Nous constatons en effet, l’affaiblissement programmé de ce service public par le délitement organisé du Ministère et la remise en cause de la capacité d’intervention des Collectivités Territoriales par la loi et les contraintes budgétaires.Nous dénonçons plus largement le processus de démantèlement simultané de tous les services publics : la culture, l’éducation, la santé, la recherche, l’audiovisuel, …Au niveau budgétaire la situation du spectacle vivant est intenable. En 2009 : 15 millions d’euros de mesures extra-budgétaires non pérennes n’ont toujours pas été versés par Bercy,le programme 224 n’a pas été totalement dégelé. Le budget 2010, extrêmement contraignant pour le spectacle vivant, est de plus frappé d’un gel budgétaire de 5%. Nous demandons la restitution de toutes les sommes confisquées et l’arrêt des pressions exercées sur les Collectivités Territoriales.Nous constatons que le gouvernement n’a retenu des Entretiens de Valois que des mesures purement administratives et comptables, destinées à contraindre artistes et créateurs.Nous affirmons que le Président de la République a oublié ses promesses et nous rappelons la plateforme revendicative du 21 septembre, signée par la CGT Spectacle, la CFE-CGCSpectacle, le SYNDEAC et l’UFISC :

    - l’élaboration d’une loi d’orientation pour inscrire la place de l’art et de la culture dans
    notre société,
    - une nouvelle étape de la décentralisation négociée avec les collectivités territoriales,
    - le vote d’une loi de programmation, afin de garantir les financements pour une véritable
    démocratisation culturelle,
    - un plan de relance et de développement du spectacle vivant et au-delà de la culture.
    - Le rétablissement des capacités artistiques des structures ;
    - La pérennisation et le développement des emplois artistiques et techniques ;
    - le soutien aux outils de production, notamment les compagnies ;
    - l’expertise des propositions alternatives des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage ;
    - l’élargissement des publics et la mise en place d’un véritable plan d’éducation
    artistique ;
    - une politique d’ouverture européenne et internationale ;
    - la suppression du Conseil pour la création artistique, à cause de sa nature, de son
    financement et de ses objectifs idéologiques.
    Sommes-nous condamnés à vivre dans une société ultra libérale ?
    Laisserons-nous abandonner un domaine d’activités qui assure des dizaines de milliers d’emplois et fait la réputation de notre pays ?
    Nous demandons aux artistes, créateurs, responsables culturels, responsables politiques, aux publics de se mobiliser rapidement pour exiger une politique artistique et culturelle ambitieuse.



    Le Grand R
    Saison 17—18

    Scène nationale
    La Roche-sur-Yon
    Renseignements au 02 51 47 83 83


    Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
    Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766