Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 1011

  • JPEG - 6 ko
  • JPEG - 5.6 ko
  • JPEG - 5.6 ko
  • JPEG - 14.6 ko

Tu devrais venir plus souvent/J’ai remonté la rue et j’ai croisé des fantômes | Minyana

Théâtre

Production Quebracho Théâtre. Coproduction Théâtre de la Ville, Paris / Le grand R - scène nationale de la Roche-sur-Yon / Act’art, association départementale de Seine-et-Marne. Avec le partenariat de la Comédie de Béthune - Centre dramatique national Nord-Pas-de-Calais ; le soutien du conseil général de Seine-et-Marne (Château de Blandy) ; l’aide à la production dramatique de la Drac Île-de-France.

Durée 1h45 avec entracte, Tout public à partir de 15 ans, tarif A






(commande valide à partir du 14 septembre 2010)


Philippe Minyana, auteur ; Monica Espina, metteur en scène ; Avec Elizabeth Mazev (Tu devrais venir plus souvent) ;
Laurent Charpentier (J’ai remonté la rue et j’ai croisé des fantômes) ; Juliette Galamez, création son ; Franck Houndégla, designer ; Atelier couture, Sophie Galamez ; En présence de Philippe Minyana.


Avec le soutien de :



Bookmark and Share

« Revenant dans mon pays je le reconnais et je dis c’est mon pays et le temps se met à ralentir et tout paraît retrouver sa fonction naturelle et le plaisir il est sans nuances en fait c’est une joie profonde »


Avec ce diptyque, et après le triptyque proposé par La compagnie La Banquette en Skaï !, la scène nationale continue son compagnonnage avec Philippe Minyana, auteur associé de la première saison du Grand R, en 2007-2008.
Monica Espina a partagé une longue route de théâtre avec Minyana. Après avoir monté nombre de ses pièces et souvent travaillé avec lui, elle propose deux visions de l’oeuvre, mises en regard. J’ai remonté la rue et croisé des fantômes a été écrite pour le comédien Laurent Charpentier. Le personnage de la pièce revient dans son village d’origine et s’y arrête dans treize maisons. Les bribes de passé qu’il y retrouve le ramènent insensiblement vers le souvenir de la mère morte, souvenir frappant avec plus de vie que les vivants eux-mêmes.
Dans Tu devrais venir plus souvent, c’est une femme, Elizabeth Mazev, qui porte le texte. C’est encore un retour sur ses pas dont il s’agit. Sans nostalgie, revenir. Et se confronter. À ce qui n’a pas, ou si peu, bougé. Aux fantômes, encore une fois, qui nous fondent, et que l’on nomme la famille. Ces deux formes brèves, montées comme des installations, privilégient le jeu entre l’acteur et les images projetées, fixes ou animées. Pour, en instaurant un rapport direct au spectateur, mieux parler à nos fantômes.


À propos de la création, sur le site du 104


Le Grand R – Saison 16/17

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766