Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 1112

  • JPEG - 14.7 ko
    Arno_Bertina©Gerard_Llabres
    Arno Bertina © Gérard Llabres

Arno Bertina - Auteur associé pour la saison 2011-2012

Littérature


Il a notamment publié : Le Dehors ou la migration des truites, Actes Sud, 2001 / Appoggio, Actes Sud, 2003 / La Déconfite gigantale du sérieux (sous le pseudonyme de Pietro di Vaglio), Lignes, 2004 / J’ai appris à ne pas rire du démon, Naïve, 2006 / Anima Motrix, Verticales, 2006 / Anastylose, Rome, 13 av. J.-C. , 9 av. J.-C., 1942 (avec Bastien Gallet, Ludovic Michaux et Yoan de Roeck), Fage éditions, 2006 / Une année en France (avec François Bégaudeau et Oliver Rohe), Gallimard., 2007 / Une chic fille, Naïve, 2008 / Ma Solitude s’appelle Brando, Verticales, 2008 / La Borne SOS 77 (avec Ludovic Michaux), Le Bec en l’air, 2009 / Énorme (avec le collectif Tendance floue), Thierry-Magnier éditeur, 2009.










(commande valide à partir du 13 septembre 2011)




Bookmark and Share


Présence du 9 mai au 25 mai

- Lecture publique / rencontre avec Patrick Deville
Jeudi 24 mai
19h
Maison Gueffier
Entrée libre dans la limite des places disponibles


Portrait du Vendéen en Huron, en Persan, en Maghrébin dont je ne sais rien.
« “Que diable allait-il faire dans cette galère ?!”, s’étrangle Géronte dans Les Fourberies de Scapin au moment où il apprend… que j’ai accepté de travailler toute une année à La Roche-sur-Yon, main dans la main avec Le grand R et la Maison Gueffier. Le vieil homme a cent fois raison. Parce que ça va lui coûter une paille ? Je vous en prie, ne parlons pas de ces choses-là. Non, Géronte a raison de poser cette question car enfin, pourquoi sortir de chez soi alors qu’on risque TOUT dehors : finir sous la forme d’une crêpe (écrasé par une voiture) ou d’un mégot (fumé par la foudre). Plus grave encore : le dehors est plein d’étrangers ! Aux coutumes bizarres – comme celle de se réunir le soir pour faire la fête, danser, applaudir à tout rompre. Dieu que l’étranger est bruyant ! Pire : l’étranger vous tend des pièges : il vous invite chez lui, vous propose – qu’il est sournois ! – de goûter ce qu’il aime (mogettes ? gâche ? fion ? canard croisé ?). De rentrer dans ses raisons. Le projet de vous installer loin de chez vous commence à grandir dans votre tête. Vous ne verrez plus ceux avec qui vous aviez l’habitude d’échanger ? Vous n’aurez plus d’habitudes ? Découvrir des artistes locaux, d’autres de passage, des plasticiens, des musiciens en tournée, et travailler avec eux ? Quoi, toujours dans le mouvement, à la merci d’un courant violent ?! Et je prendrais l’accent de ces étrangers ? J’écris ça et immédiatement me souviens de Maurice-Edgar Coindreau qui trouva le truc, dans les années 30, pour traduire Faulkner au plus juste (les torsions qu’il impose à l’anglais), le jour où il comprit qu’il ne devait pas le traduire en français mais dans le français de sa région d’origine – mâtiné, métissé, par ses “pays”, les Vendéens. Je vais donc écrire comme Faulkner (être plus drôle, plus noir, plus violent et plus vivant et plus baroque et plus sobre) ? Mon dieu, dans quelle histoire me suis-je embarqué ?! » (Arno Bertina)

Arno Bertina est auteur associé au Grand R
Solaire et joyeux, insatiable de pages, de récits et de formes, Arno s’attaque à tout, le roman, l’essai, le théâtre, la danse (il dansera avec Daniel Larrieu en mars) et la fiction radiophonique (il a créé pour nous un nouveau cycle d’ateliers sur 6 week-ends). Il est venu repérer le terrain en janvier dernier, en visitant beaucoup, les classes, les médiathèques et les associations. Cette fois, c’est nous qu’Arno vient mettre au travail cette saison.


Présence du 29 septembre au 18 octobre

- Lecture grand format
Arno Bertina, Agnès Sourdillon et Dominique Parent
Jeudi 29 septembre
19h
Le Théâtre
5 €

La lecture grand format du jeudi 29 septembre se fera dans le cadre du festival Météores.


Dans les textes d’Arno Bertina, qui seront lus ce soir-là, nous entendrons du souffle le bruit d’une langue qui mêle mythologie et géopolitique, la joie et la fureur. Ils seront lus par deux acteurs exceptionnels.

- Agnès Sourdillon a reçu le prix Jean Carmet pour un second rôle dans le film Les Âmes grises d’Yves Angelo en 2005 et une nomination aux Molières « révélations théâtrales » pour son rôle d’Agnès dans L’École des femmes mis en scène par Didier Bezace en 2002.

- Au théâtre, Dominique Parent a travaillé avec les plus grands. Au cinéma, on l’a vu notamment dans Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir de Bruno Podalydès.


Présence du 31 janvier au 12 février

- Lecture publique
Arno Bertina, lira un extrait de son dernier roman, "Je suis une aventure", paru en janvier 2012 aux éditions Verticales
19h
Maison Gueffier


Cycle de 6 ateliers d’écriture radiophonique
Adaptation d’un roman de Patrick Deville
1er et 2 octobre, 19 et 20 novembre, 14-15 janvier, 11-12 février, 24-25 mars, 12-13 mai

Atelier « Livres en poche »
Le Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de Robert M. Pirsig
Mercredi 12 octobre
de 18h30 à 20h

Exposition
1 et 1 = 3 + 1 qui font 2, photographies de Frédéric Delangle,
artiste invité par Arno Bertina.
Du mercredi 9 mai au vendredi 26 mai




À VOIR :

Le site des Éditions Inculte


Le Grand R – Saison 16/17

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766