Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 1415

  • JPEG - 15.4 ko
    James Noël © Philippe Barnoud
  • JPEG - 12.3 ko
    James Noël © Setka Film - Éd. B. Doucey

James Noël

Résidence du 25 au 29 mars

LECTURE PUBLIQUE

Jeudi 26 mars
19h
Espace Louis-Riou (au Manège)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

James Noël est accueilli en Pays de Loire dans le cadre de Lettres sur Loire et d’ailleurs, réseau de structures littéraires en Pays de la Loire (Maison de la poésie de Nantes, Maison Julien Gracq – Saint-Florent-le-Vieil, La Turmelière – Liré, la Miel – Angers, Le Livre à venir-Saumur, Lectures en tête – Laval et Le grand R), avec le soutien de la Région.

Atelier « Livres en poche »
L’Énigme du retour de Dany Laferrière, Livre de poche
Mercredi 25 mars, de 18h30 à 20h, Maison Gueffier

Stage « Deux jours pour écrire »
Aller vers son arbre (trouver sa voie/voix)
Samedi 28 et dimanche 29 mars, Maison Gueffier
(le samedi de 14h à 18h30, puis le dimanche de 10h à 17h)

Repères bibliographiques
En français : Poèmes à double tranchant, Le Chasseur abstrait, 2009 / Le Sang visible du vitrier, Vents d’ailleurs, 2009 / Des Poings chauffés à blanc, Bruno Doucey, 2010 / Kana Sutra, Vents d’Ailleurs, 2011 / La Migration des murs (avec Fanette Mellier), Villa Médicis, 2012 / Le Pyromane adolescent, Mémoire d’encrier, 2013
En créole : Kabòn 47, L’action sociale, 2009 / Bon Nouvèl, L’action sociale, 2009
Littérature de jeunesse : La Fleur de Guernica, Vents d’Ailleurs, 2010

« James Noël revêt ainsi ses multiples identités de poète, d’écrivain, d’homme, d’Haïtien, d’arbre, d’oiseau, de livre, celui qui, entre arrachement et enchantement préfère le déhanchement de l’âme. […] Mr James a le chant triste mais Dr Noël est le chirurgien des sourires ! » Ananda Devi, préface à Kana sutra

James Noël écrit dans deux langues, « le créole pour la main gauche, le français pour la main droite ». Les deux tapent le clavier : il y a aussitôt rythme. Ça scande et pulse, bat dans les veines et soulève. Le vers est libre, fougueux. « Intranquille », comme le corps du poète devant le monde, sa beauté, sa violence. Il exsude les mots pour gagner en légèreté, courir sus à la mort, la risquer dans un verbe flux qui mêle à la transparence de l’eau le rougeoiement du brasier, au cri du révolté ou de l’amoureux fou le silence.
Né en 1978, James Noël est considéré aujourd’hui comme une voix majeure de la littérature haïtienne contemporaine. IntranQu’Îllités, la revue qu’il a cofondée, révèle la richesse littéraire et artistique d’une île qu’ici nous ne connaissons que trop par les médias (séisme, soumission, misère), donc mal. À son initiative, a été créée la résidence des Passagers du vent, en Haïti, qui accueille écrivain et créateurs du monde entier, car, dit-il, « au-delà des frontières […] seule compte […] la poétique, meilleure paire de lunettes pour regarder le monde ! »

« le poète entretient avec les mots
une singulière proximité
mâles sont les mots
femelle est la phrase
entre les mots et la phrase
pont
n’est pas le poète
passerelle non plus
n’est pas le poète
mais la chute oblique du corps
dans le fleuve qui trépasse
la chute libre du corps
parachuté dans le dur
dans le goudron
le béton »
(Kana sutra)



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766