Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 1415

  • JPEG - 14.6 ko
    Moka © DR
  • JPEG - 12.2 ko
    Moka © Claudie Rocard-Laperrousaz

Moka

Résidence du 18 au 22 mai

LECTURE PUBLIQUE

Mercredi 20 mai
18h
Maison Gueffier

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Moka a connu le succès très jeune, sous le nom d’Elvire Murail, avec Escalier C, un roman pour adultes qui lui vaut le Prix du premier roman en 1983 et devient un film de Jean-Charles Tacchella. Depuis 1989, elle se consacre à la littérature de jeunesse. Elle est l’auteure d’un nombre incalculable de livres pour lesquels elle a reçu une tonne de prix.

Atelier « Livres en poche »
Le Tao de Pooh de Benjamin Hoof, Philippe Picquier éd.
Mardi 19 mai, de 18h30 à 20h, Maison Gueffier

Repères bibliographiques
À L’école des loisirs, en « Neuf » : La Chose qui ne pouvait pas exister, 1997 / Un ange avec des baskets,1998 / Williams et nous, 1998 / Vilaine fille, 1999 / Un sale moment à passer, 2002 / L’Esprit de la forêt, 2003 / Jusqu’au bout de la peur, 2004 / Sorcier ! (saga en 8 volumes) 2006-2009
En « Médium » : L’Enfant des ombres, 1994 / La Marque du diable, 1996 / Derrière la porte, 1997 / L’Écolier assassin, 2000 / Cela, 2000 / Le Petit Coeur brisé, 2001 / La Chambre du pendu, 2001 / Jeu mortel, 2003 / Pourquoi ?, 2005 / Ailleurs, 2009
Aux éditions PlayBack : Kinra Girls (11 volumes parus depuis 2011) / La Prophétie de Venise, 2012 / L’Immortel, 2013

« Ajoutez à cela une maîtrise diabolique des mécaniques de suspens et vous comprendrez pourquoi les couvertures des livres de Moka semblent enduites de colle : ils ne vous lâchent plus. » « Savoir se libérer de ses angoisses », Office du livre de Poitou-Charentes

Pour les jeunes lecteurs, Moka « c’est la dame qui écrit des livres qui flanquent la trouille ». La vérité sort de la bouche des enfants.
Oui, la Bête rôde. L’hostilité, la violence sous toutes ses formes, la solitude, le racisme, le sentiment d’être différents, donc coupables, donc mal-aimés : voilà ce que vivent nombre de héros des livres de Moka. Chaque roman les soumet à l’épreuve d’intrigues ficelées serré où se mêlent le policier et le fantastique, le rationnel et les pratiques occultes. L’expérience est d’autant plus saisissante que la langue employée, comme prise sur le vif, ancre dans la réalité les décrochages du récit et l’angoisse qu’ils suscitent. La brièveté des phrases et le rythme des dialogues scandent et épousent le halètement des personnages…
Moka joue à faire peur pour mieux exorciser ce qui empêche l’enfant et l’adolescent de grandir, de s’accepter et de reconnaître l’amour qu’on leur porte – sans toujours savoir l’exprimer, il est vrai. Pour les aider à atteindre le happy end final, elle leur fournit de précieux outils : des contes traditionnels comme compas pour se repérer dans les ténèbres, des clins d’œil à des films et à des romans d’aventure pour distancer la frayeur, et beaucoup, beaucoup d’humour.
Moka, c’est aussi le nom d’un gâteau.

« La Bête rôde… dit-il d’une voix rauque. Je l’ai vue... »
(La Marque du diable)



Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766