Rejoignez-nous sur Facebook


SAISON 1516

  • JPEG - 19.1 ko
    © Patrick Imbert
  • JPEG - 20.3 ko
    © Patrick Imbert
  • JPEG - 21.2 ko
    © Patrick Imbert
  • GIF - 211 octets

Tordre

Rachid Ouramdane

DANSE

Mardi 8 mars, 20h30
Au Manège

Durée 1h10
Tarif B

Conception et chorégraphie Rachid Ouramdane

Avec Annie Hanauer et Lora Juodkaite

Lumière Stéphane Graillot
Décor Sylvain Giraudeau
Répétitrice et régie son Agalie Vandamme


Production déléguée Centre chorégraphique national de Grenoble
Coproduction L’A./Rachid Ouramdane, Bonlieu – Scène nationale d’Annecy, la Bâtie – Festival de Genève dans le cadre du projet PACT bénéficiaire du FEDER avec le programme INTERREG IV A France-Suisse
Avec le soutien du Musée de la danse, Centre chorégraphique national de Rennes et Bretagne
Pièce créée avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication/DRAC Île-de-France dans le cadre de l’aide à la compagnie conventionnée et de la Région Île-de-France au titre de la permanence artistique
Le Centre Chorégraphique national de Grenoble est financé par la Drac Rhône-Alpes/ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et soutenu par l’Institut français pour les tournées internationales

Rachid Ouramdane part de la danse de ses deux interprètes et révèle dans une chorégraphie précise et réglée deux portraits intimes et pudiques. Deux femmes, danseuses virtuoses fascinantes, témoignent de deux solitudes fraternelles dans un espace d’une beauté éclatante.

Lora Juodkaite, danseuse lituanienne, tourne sur elle-même depuis l’enfance développant ainsi un tournoiement hors du commun. Annie Hanauer, originaire des États-Unis, dépasse avec sa danse les limites de son propre corps.

Ce double portrait est un poème sur le manque et la séparation, une œuvre de délicatesse qui bouleverse. Rachid Ouramdane veut saisir l’invisible, ce que le geste dit au quotidien de ce que nous sommes, être à soi pour être au monde et réciproquement. Tordre révèle quelque chose de vital, d’urgent. Sur le fil de l’émotion, cette pièce est un véritable souffle de vie, qui réconforte.


LA PRESSE EN PARLE :
Article Ouest France du 8 mars 2016 - "Tordre" : un ballet fascinant au Grand R

GIF - 211 octets




Le Grand R
Saison 17—18

Scène nationale
La Roche-sur-Yon
Renseignements au 02 51 47 83 83


Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon, établissement d'action culturelle appartenant au réseau de la décentralisation artistique et culturelle
Licence d’entrepreneur de spectacles 1-1075762, 1-1075763, 1-1075764 / 2-1075765 / 3-1075766