À la fois joute, danse et art martial, le tahtib se pratique bâton en main. Une tradition égyptienne vivace et populaire, magnifiée par des artistes contemporains.

Le tahtib est un combat stylisé très codifié dont les duels sont orchestrés par des musiciens traditionnels. Dans la tradition, le public, les musiciens et les jouteurs se placent en cercle, symbole de communion. Armés d’un bâton de rotin, les lutteurs s’affrontent à tour de rôle dans de brefs duels. Les règles reposent sur des valeurs morales correspondant à une certaine conception de la virilité : droiture, intégrité, souplesse, subtilité, esprit chevaleresque…

Le spectacle mêle des joutes ancestrales et des chorégraphies traditionnelles et contemporaines dans une grande fresque dirigée par Hassan El Geretly, comédien, metteur en scène et figure du théâtre indépendant égyptien. Ce spectacle relève l’enjeu de la représentation spectaculaire du tahtib tout en déployant l’énergie mais aussi la délicatesse et la très vivace mémoire d’une tradition qui a su trouver dans la création contemporaine les moyens de se perpétuer.

 

 

 

Dates et horaires

Jeu. 30 sep.

Où ? Comment ?

    • Jeu. 30 sep. | 20h30
      Le Manège
  • Durée 1h10
  • Tarif B

Jouteurs / danseurs : Mahmoud Auf, Abdel Rahman Said, Tarek Gamal, Mohamed Fathy, Ahmed Khalil, Karim Mostapha, Ibrahim Omar, Mohamed Ramadan, Alaa’ Braia’, Mahmoud Aziz, Omar Ibrahim, Islam Mohamed
Musiciens : Gamal Mess’ed (derbouka), Ahmed Khalil (darbouka), Hamada Nagaah, (mizmar), Ibrahim Farghal (mizmar), Ahmed Farghal (tambour)
Direction artistique : Hassan El Geretly
Direction musicale : Gamal Mess’ed
Chorégraphies : Ibrahim Bardiss et Dalia El Abd
Lumières : Camille Mauplot
Production artistique : Henri jules Julien

 

Avec le soutien de l’ONDA – Office national de diffusion artistique

Production

Spectacle produit par la Compagnie El Warsha et le Centre Medhat Fawzy de Mallawi
Avec le soutien de l’Institut français du Caire
La survie du Centre Medhat Fawzy a été assurée grâce à l’ambassade des Pays-Bas au Caire, la Fondation Tamasi & the Swedish International Development Cooperation Agency (sida) / Suède, et par quelques soutiens individuels.

  • Dans le cercle des hommes du Nil

  • Dans le cercle des hommes du Nil

  • Dans le cercle des hommes du Nil