Interview de Guillaume Amat, photographe et auteur de l’image de la saison 2019 / 2020.

© Guillaume Amat

 

Dans quelle contexte cette photographie a-t-elle été prise ?

Cette photo a été réalisée dans le cadre du projet collectif « France Territoire Liquide » regroupant une quarantaine de photographes travaillant sur le paysage français, à l’image de la grande mission photographique de la DATAR en son temps. Plus particulièrement pour cette série personnelle intitulée Open Fields je me suis intéressé à la thématique du paysage par le prisme d’un dispositif miroir. Ce dispositif fonctionne comme le double de la réalité. Une mise en abîme du paysage et une mise en perspective de la pratique de la photographie en ajoutant un cadre au cadre rectangulaire de la captation photographique. La mise en place d’un tel dispositif requiert du temps et des repérages en amont. Pour cette image je suis allé dans un lieu que je connaissais déjà en Normandie. C’est une image un peu à part dans ma série Open Fields car c’est une image de coulisse suite à la réalisation d’une autre image.

Que représente-t-elle pour vous ?

Pour moi cette image est à la frontière du surréalisme, un hommage assumé à Magritte. J’aime beaucoup le contraste qui réside dans cette image entre la lourdeur apparente du miroir et la légèreté des nuages dans le reflet du miroir.

La voir utilisée aujourd’hui par un lieu culturel fait-il sens pour vous ?

Oui et je dirais encore plus par un théâtre, que j’affectionne tout particulièrement : les pièces de théâtre sont également des duplicatas de réalité. Ces doubles d’une réalité ré-interprétée du monde. Pour moi ce double s’exprime dans ma pratique de la photographie et ici même dans l’utilisation du miroir.

Quelles techniques avez-vous utilisées ?

Pour l’ensemble de cette série j’ai utilisé un miroir de 80 x 120 cm disposé sur deux pieds de bois brut. Ensuite je cherche, trouve un emplacement qui crée un espace intéressant de sens, j’attends la bonne lumière puis je réalise la prise de vue.

Où et quand pouvons-nous découvrir vos photographies ?

Cette série sera exposée prochainement à l’occasion du Festival Phot’Aix – Regards Croisés avec des photographes du Liban, du 7 novembre au 29 décembre 2019 à Aix-en Provence.

 

Découvrez le travail de Guillaume Amat sur son site Internet : www.guillaumeamat.com