Dominique Brun rend un éclatant hommage à Bronislava Nijinska, première et unique femme chorégraphe des Ballets russes et sœur du célèbre chorégraphe et danseur Nijinski.

Dominique Brun est une véritable archéologue de la danse. Elle redonne à des ballets mythiques leurs couleurs et leurs puissances les plus intenses. S’appuyant sur une lecture éclairée des archives, la chorégraphe française est engagée dans une passionnante recherche au croisement de l’histoire de la danse et de la création chorégraphique contemporaine. Poursuivant ses recherches sur les figures saillantes de la modernité, Dominique Brun se tourne vers Bronislava Nijinska (1891-1972), reprend Les Noces et réinvente le Boléro.

Sur une musique de Stravinski, Les Noces privilégie le mouvement de groupe et l’ancrage au sol, dans une chorégraphie aussi rituelle que terrienne, empruntant sa dynamique aux danses paysannes russes. Dans le Boléro, originellement chorégraphié par Nijinska,
sur une musique de Ravel, une soliste s’offre en spectacle sur une table à un groupe de vingt hommes transis. Pour cette pièce, Dominique Brun convie François Chaignaud, danseur et chorégraphe inclassable et virtuose, déjà invité par Le Grand R avec
Romances inciertos en mars 2020.

Dates et horaires

Mar. 30 nov.

Où ? Comment ?

    • Mar. 30 nov. | 20h30
      Le Manège
  • Durée 1h15 avec entracte
  • Tarif A

En partenariat avec le Centre chorégraphique national de Nantes

Les Noces (1923) : d’après la chorégraphie de Bronislava Nijinska | Conception de la recréation : (d’après les archives de 1923 et 1966) Dominique Brun | Interprétation des archives : Dominique Brun | En collaboration avec : Sophie Jacotot | Recherches historiques : Dominique Brun et Sophie Jacotot | Photographies des archives : Ivan Chaumeille | Traduction des archives : Maria Nevzorova | Interprétation de la danse : 22 danseurs Roméo Agid, Caroline Baudouin, Marine Beelen, Zoé Bleher, Garance Bréhaudat, Florent Brun, Joao Fernando Cabral, Lou Cantor, Clarisse Chanel, Gaspard Charon, Zoë De Sousa, Massimo Fusco, Judith Gars, Maxime Guillon Roi Sans Sac, Anne Laurent, Clément Lecigne, Vincent Lenfant, Marie Orts, Enzo Pauchet, Laurie Peschier-Pimont, Maud Pizon, Mathilde Rance, Lucas Real, Julie Salgues et Lina Schlageter | Musique : Igor Stravinsky (version de 1919) | Direction : Mathieu Romano | Interprétation de la musique : Ensemble Aedes et 5 musiciens de l’orchestre Les Siècles | Chorégraphie des tableaux vivants : Dominique Brun | D’après : le tableau de Pieter Bruegel l’Ancien La Danse de la mariée en plein air (1566) et ceux de Pierre Paul Rubens La Danse des villageois italiens (1636) et La Kermesse ou Noce de village (entre 1635 et 1638) | Musique des tableaux vivants : David Christoffel

 

Un boléro (1928) : Chorégraphie : Dominique Brun et François Chaignaud | Assistante auprès de Dominique Brun : Judith Gars | Recherches historiques : Dominique Brun et Sophie Jacotot | Photographies des archives : Ivan Chaumeille | Interprétation : François Chaignaud ou Massimo Fusco | Musique : Robin Melchior arrangement pour chœur et petit ensemble du Boléro de Maurice Ravel

Création et fabrication des costumes : Marie Labarelle (Les Noces) et Romain Brau (Un boléro) | Scénographie : Odile Blanchard – Atelier Devineau | Direction technique : Christophe Poux | Lumières : Philippe Gladieux | Régie lumière : Alban Rouge | Son : Éric Aureau

Production

Production Les Porteurs d’ombre

Coproduction Association du 48 ; Le Volcan, Scène nationale du Havre ; Chaillot – Théâtre national de la Danse ; Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon ; Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale ; Le Quartz – Scène nationale de Brest ; Théâtre Louis Aragon, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Création – Danse de Tremblay-en-France ; Ménagerie de Verre (Paris) ; CCN Ballet de Lorraine ; La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne ; Le Grand R ­­— Scène nationale La Roche-sur-Yon ; Cité musicale-Metz ; CCNN dans le cadre de Danse en Grande Forme ; Les Quinconces-L’Espal, Scène nationale du Mans ; Théâtre de Suresnes Jean Vilar

Avec le soutien de l’Adami et du Fonds de dotation du Quartz (Brest)

L’association Les Porteurs d’ombre est soutenue par le ministère de la Culture / DRAC Île-de-France au titre de la compagnie conventionnée et par la Région Île-de-France au titre de l’Aide à la création et de la Permanence artistique et culturelle

  • Nijinska / Voilà la femme

  • Nijinska / Voilà la femme

  • Nijinska / Voilà la femme

  • Nijinska / Voilà la femme

À voir également au Grand R