La compagnie vendéenne Le Mouton Carré fait entendre avec pudeur et lucidité la voix des enfants privés de leur enfance par la voracité de la guerre.

La jeune Elikia a vu sa vie basculer du jour au lendemain dans une guerre civile chaotique. Enlevée à sa famille, elle devient enfant soldat. Victime, elle est aussi bourreau dans une situation qui brouille les lois de l’éthique. C’est le petit Joseph, le plus jeune parvenu au camp des rebelles, qui lui donne le courage de briser la chaîne de la violence.

Suzanne Lebeau, auteure québécoise traduite et jouée partout dans le monde, s’adresse à un jeune public avec la nécessité de dire le monde tel qu’il est, sans mentir ni trahir, mais de manière sensible et sans voyeurisme. Pour porter sur scène ce superbe texte, la compagnie Le Mouton Carré a privilégié l’épure et la sobriété. Les comédiens évoluent sur un plateau uniquement peuplé de cordes. Des cordes pour ramasser, nouer, tirer, embrasser, emmêler, arracher, grimper… Des cordes comme un lien tenu vers un retour à la vie pour ces enfances ravies par la guerre. Un spectacle riche de sens et d’humanité au service d’une œuvre intense et subtile.

Âge


À voir en famille
dès 13 ans

Dates et horaires

Lun. 3 déc.

Où ? Comment ?

    • Lun. 3 déc. | 19h
      Le Théâtre
  • Durée 1h30
  • Tarif C

De : Suzanne Lebeau
Mise en scène : Nathalie Avril
Scénographie : Nathalie Avril & Bénédicte Gougeon
Avec : Sophie Le Corre (L’Infirmière), Bénédicte Gougeon (Elikia), Nicolas Massonnière (Joseph)
Création musicale : David Charrier
Création lumière : Jordan Lachèvre
Construction décor : Lucie Gerbet

Production

Avec le soutien de la DRAC Pays de la Loire, de la Région Pays de La Loire et de l’ADAMI

En coproduction avec le Théâtre Quartier Libre d’Ancenis, Le Kiosque de Mayenne, Le Quai des Arts de Rumilly

Avec le soutien en résidence du Théâtre Le Marais de Challans, du Théâtre Régional des Pays de la Loire (Communauté d’agglomération du Choletais et Région des Pays de la Loire), de La Minoterie à Dijon (Création jeune public et éducation artistique)

  • Le bruit des os qui craquent

  • Le bruit des os qui craquent

  • Le bruit des os qui craquent

À voir également au Grand R