Nino Laisné crée un opéra singulier dont le personnage principal est un instrument : le théorbe. Seul en scène, le musicien virtuose Daniel Zapico évolue dans une scénographie novatrice et fantastique. Une expérience immersive pour redécouvrir l’un des instruments les plus emblématiques de la musique baroque.

Le théorbe est sans conteste l’un des plus majestueux instruments de musique jamais imaginés. Son long manche, sa caisse largement rebondie, la profondeur de ses basses, son timbre enveloppant sont apparus à la fin du XVIe siècle dans les cours européennes pour accompagner les airs d’opéra. Après l’inoubliable Romances inciertos conçu avec le danseur François Chaignaud et accueilli au Grand R en 2020, Nino Laisné invente avec le musicien Daniel Zapico un objet scénographique fascinant. En hommage aux grandes machineries baroques, le théorbe se retrouve au cœur d’un véritable castelet magique et mystérieux, fait de rosaces, de sculptures et de dentelles d’ébénisterie.

De cet écrin se déploie une grande fresque sonore et visuelle, mêlant musique ancienne, morceaux d’inspiration, transcriptions d’airs d’opéra. Au creux de ces œuvres qui ont révolutionné l’histoire du théorbe, se glissent des motifs plus anciens, ainsi que des partitions populaires (Carlos Paredes, John Lennon et Paul McCartney…) grâce à l’usage de techniques électro-acoustiques innovantes. Un fascinant opéra de métamorphoses, une célébration des instruments à cordes pincées.

Dates et horaires

Mar. 15 nov.

Où ? Comment ?

    • Mar. 15 nov. | 19h
      Le Cyel
  • Durée 1h10
  • Tarif B

Mise en scène, scénographie, direction musicale : Nino Laisné | Théorbe : Daniel Zapico | Programmation informatique musicale et ingénieur son : Arthur Frick | Régie générale et manipulation : Léo Fauche-Zavatta | Construction, régie plateau et manipulation : Gaby Sittler | Création lumière : Jimmy Boury | Création effets lumières castelet : Charlotte Gautier van Tour | Collaboration informatique musicale, Ircam : Dionysios Papanikolaou | Ingénieure du son studio : Mireille Faure | Création costumes et accessoires : Nino Laisné | Réalisation costumes : Aude Bretagne, Pierre-Yves Loup Forest, Caroline Dumoustier

En coréalisation avec le Conservatoire – Ville de La Roche-sur-Yon

Rencontre avec  les artistes
à l’issue de la représentation

Production

Production déléguée Zorongo

Coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy ; Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon ; Théâtre de Cornouaille Scène nationale de Quimper ; Scène nationale d’Orléans ; Opéra de Lille ; Le Grand R – Scène nationale La Roche-sur-Yon ; Arsenal–Cité musicale de Metz ; La Soufflerie – Scène conventionnée de Rezé ; Théâtre Molière – Sète, Scène nationale archipel de Thau ; Les Spectacles Vivants – Centre Georges Pompidou, Paris

Soutiens DRAC Bourgogne-Franche-Comté ; Aide au développement et à la production du DICRéAM ; Ville de Besançon ; Département du Doubs ; Ircam, Paris

Remerciements : Ingrid Carré ; Pablo Zapico ; Célia Houdart et les équipes des 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, du Théâtre de Cornouaille Scène nationale de Quimper, de la Scène nationale d’Orléans et de Bonlieu Scène nationale Annecy

  • Arca ostinata © Nino Laisné

  • Arca ostinata © Nino Laisné

  • Arca ostinata © Nino Laisné

Vous aimerez aussi…